Nourrir la machine humaine : nutrition et alimentation au Québec

37,95 $

Description

Les conseils sur l’alimentation sont omniprésents: tant d’intervenants donnent leur avis sur les aliments à privilégier ou à éviter que la diète semble aujourd’hui une véritable obsession. En sonnant l’alarme sur l’obésité, le diabète et les autres problèmes qui guettent les mangeurs indisciplinés, les professionnels de la santé et les instances gouvernementales identifient aussi les responsables de ces épidémies modernes : ce sont les individus, et souvent, les mères, qui font de mauvais choix.

Dans Nourrir la machine humaine: nutrition et alimentation au Québec, 1860-1945, Caroline Durand retrace les origines de ces discours et montre comment la nutrition a contribué à la modernisation du Québec pendant une période marquée par l’industrialisation, l’urbanisation, deux guerres mondiales et une crise économique majeure. Elle analyse les politiques, les écrits et les images diffusés par les médecins, les infirmières, les nutritionnistes, les religieuses, les enseignantes et les fonctionnaires et montre comment la diète rationnelle qu’ils proposaient responsabilisait les femmes, les enfants, les paysans et les ouvriers sur leur santé tout en les encourageant à voir leur corps comme une machine productive, au service de la nation et du marché. Elle relate aussi l’évolution des habitudes alimentaires et dévoile que malgré les prescriptions diététiques en vigueur, la population a conservé ses préférences et adopté surtout les aliments qu’elle jugeait abordables et désirables.

Nourrir la machine humaine questionne la pertinence des conseils diététiques dans la société québécoise et propose des explications sur leurs racines idéologiques et scientifiques, leur efficacité et les résistances qu’ils suscitent.

Email this to someonePrint this pageShare on FacebookPin on Pinterest

Informations complémentaires

Année

Auteur

Éditeur